Les 5 blessures chez nos enfants et l’école

Les blessures de l'âme chez l'enfant

Les 5 blessures chez nos enfants et l’école

L’école est un lieu merveilleux pour les enfants, on y apprend à lire, à écrire, à se faire des copains mais c’est aussi un des premiers lieux dans lequel ils doivent acquérir la norme sociale, la culture, ils se heurtent donc parfois à des frustrations, des injustices, des humiliations, des incompréhensions, cette étape est pourtant indispensable au développement de l’enfant et permet un enrichissement sans précédent, un accès unique à l’apprentissage. Néanmoins, c’est aussi un grand stimulateur et constructeur des blessures de l’âme. Je reviens aujourd’hui sur comment l’école construit, accentue, appuie sur ces grandes blessures et quelles solutions existent pour être pleinement soi-même ? 

Qu’est ce que les 5 blessures de l’âme ? 

Concept “psychologique” familiarisé par Lise Bourbeau dans son livre “les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même”, l’écrivaine parle de 5 grandes souffrances affectives qui nous obligent à porter un masque chaque jour de notre vie. On parle de rejet, d’abandon, d’humiliation, de trahison et d’injustice. Elle explique que plus nous portons en nous une blessure que nous essayons de cacher, plus les situations confirmant ces plaies apparaissent dans nos vies. Une manière intéressante d’aborder l’enfance également, puisqu’elle explique que ces blessures sont présentes (rejet / abandon) en nous depuis la naissance et changent en fonction de nos parents, de nos rencontres, de notre expérience de vie. Nous construisons donc des masques pour dissimuler nos lésions de l’âme, cela nous empêche donc d’être réellement nous même. 

L’école, un moment de construction important 

L’école fait partie de la socialisation primaire des individus, elle exhorte à être soi-même sans pour autant laisser réellement place aux personnalités respectives de chacun. Afin de tous progresser dans le même sens, les cours sont donnés dans une logique d’homogénéité, les valeurs sont celles du groupe, du collectif, elles permettent la maîtrise des règles sociales, et du savoir-être, parfois au détriment des valeurs individuelles apprises dans la première période de socialisation (famille). La confrontation au groupe, à l’autorité est parfois une grande difficulté pour nos enfants, l’accentuation ou la création des blessures peuvent alors avoir lieu dans ce temps si particulier qu’est l’apprentissage. 

Combien d’enfants sont harcelés à l’école ou encore rejetés par leurs camarades, combien se sentent délaissés par le maître ou la maîtresse qui a abandonné l’idée de leur apprendre quoi que ce soit par manque de patience, de temps ou d’énergie… Toutes ces situations n’ont rien d’anodines pour nos enfants, elles laissent des marques qui renforcent alors leurs blessures primaires telles que l’abandon ou le rejet et s’en développent alors d’autres comme la trahison, l’humiliation ou encore l’injustice. 

Nous même en tant que parents, nous sommes peu conscients des plaies qui nous habitent et perpétuons chez nos enfants une douleur que l’on pourrait atténuer, panser en renonçant à nos masques quotidiens. 

Pourquoi l’hypnose et la sophrologie peuvent aider votre enfant ? 

Dans ce chaos systémique que représente notre environnement, difficile de donner toutes les clés à notre enfant pour qu’il conçoive le monde dans toute sa grandeur et qu’il puisse en voir toutes les beautés, qu’il sache réellement quelle est sa place et qui il est vraiment. Pour guérir les blessures et faire tomber les masques, rien de mieux que d’apprendre à connaître son vrai moi intérieur au travers de l’hypnose Ericksonienne ou encore de la sophrologie Caycédienne. Ces deux méthodes douces permettent à l’individu de comprendre ses modes de fonctionnement, de gérer ses émotions au travers d’exercices adaptés et ludiques. 

Toutes les séances dans mon cabinet sont personnalisées aux tout petits comme aux adolescents grâce à des méthodes pédagogiques et stimulantes comme le conte hypnotique ou encore les exercices de respiration, accepter d’être pleinement soi-même au travers de séances bienveillantes dans un climat d’écoute. 

Si vous souhaitez aider votre enfant dans son parcours scolaire, dans ses difficultés quotidiennes, dans la gestion de ses blessures, n’hésitez pas à prendre rendez-vous. Les troubles du comportement, l’énurésie, la constipation, l’hyperactivité, le TDAH peuvent être des symptômes de ses diverses blessures. 

Je vous invite à lire également mon article sur la sophrologie enfant toulouse un outil pour mieux grandir.

Partagez sur les réseaux sociaux !

A propos de l'auteur
Articles associés
Sophrologie enfant, comment bien vivre avec l’hypersensibilité ?

Sophrologie enfant, Comment bien vivre avec l’hypersensibilité ?

On se retrouve aujourd’hui pour parler d’un sujet que je rencontre quotidiennement dans mon cabinet, l’hypersensibilité. Cette nature observatrice touche presque 30% de la population (Europe 1) et pourtant, peu d’entre nous sont conscients de cette hyper attention cognitive et émotionnelle. J’aimerai vous parler de ce qui caractérise mes...

Lire la suite
enfant qui pleure, rentrée scolaire, trouble du sommeil et hypersensibilité au rendez-vous

La rentrée scolaire, trouble du sommeil et hypersensibilité au rendez-vous

Depuis la rentrée scolaire, les consultations concernant les troubles du sommeil et l’hypersensibilité battent leur plein dans mon cabinet d’hypnothérapeute à Toulouse. L’école, le collège sont parfois des sources d’angoisses pour nos enfants et nos adolescents pouvant créer plusieurs troubles dont l’insomnie. Découvrons ensemble, comment l’hypnose ou encore...

Lire la suite
shares
Prendre RDV en ligne