La peur, ce sentiment constructif pour l’enfant.

la peur chez les enfants

La peur, ce sentiment constructif pour l’enfant.

La peur développée par l’enfant peut survenir d’un élément de son environnement qui lui est inconnu et contre lequel il ne sait comment réagir. La peur du noir, d’une araignée ou encore d’un monstre imaginaire fait partie du développement de l’enfant. La peur est bien présente chez les enfants, que faire ? Je vous livre tous mes conseils dans cet article.

A quel moment survient la peur chez les enfants ?

Les premiers sentiments de peur chez l’enfant se font ressentir lorsque tout ce qui peut l’éloigner de son entourage, de son confort apparaît, pour lui, comme une menace.

Dès 8 mois

Dès 8 mois, on retrouve la peur de la séparation. Là où l’enfant à besoin d’avoir sa maman ou son papa près de lui et ne pas se sentir séparé de ses proches. C’est ainsi qu’il peut prendre peur des personnes étrangères à son environnement.

A partir d’1 an

A partir d’un an, l’enfant prend un peu plus conscience de son environnement et commence à développer de nouvelles peurs concernant les sons qu’il peut percevoir, on retrouve généralement tout ce qui est bruit d’aspirateur, du téléphone et autres appareils électroménager émettant un bruit parfois, sourd.

De 2 ans à 4 ans

Le début des peurs, souvent irrationnelles et relayées par des contes traditionnels.

On va retrouver la peur des clowns, du père Noël, des créatures imaginaires telles que les monstres, les fantômes, les vampires et les sorcières.

L’enfant pourra également être confronté à d’autres peurs provenant d’éléments du quotidien comme les gros animaux, surtout, s’ils sont inconnus pour lui et que vous n’en possédez pas à la maison.

De 5 ans à 12 ans

La peur de votre enfant va se focaliser sur ce qu’il a du mal à contrôler. On va retrouver la peur de l’orage, la mort et les accidents, la maladie, mais aussi les voleurs et les kidnappeurs. Plus il grandira, et plus il sera confronté aux images du quotidien comme les actualités à la télévision, l’apprentissage à l’école qui le ramènerait devant des clichés, des scènes de guerre ou de catastrophes naturelles par exemple.

Cette période de vie d’un enfant, c’est aussi l’âge des premières peurs sociales qui, si celles-ci ne sont pas travaillées, pourront perdurer à l’âge adulte. On y retrouve la peur d’être rejeté par autrui, prendre la parole en public, etc…

 

la peur chez les enfants

La peur chez les enfants, que faire pour y remédier ?

Comme mentionné précédemment, la peur chez l’enfant est essentielle à son développement. Un enfant doit avoir peur pour pouvoir se protéger des dangers réels. Mais de votre côté vous aimeriez savoir comment appréhender la situation ?

Pour votre enfant vous allez être d’une grande aide, de qui il apprendra à distinguer les situations inoffensives de celles dont il doit réellement se méfier. Un gain de confiance en lui se produira alors.

Pour le guider, premièrement, ne négligez pas ses craintes. 

Prenez votre enfant au sérieux. Même si celles-ci peuvent s’avérer irrationnelles ou même anodines pour vous, ces peurs, ne le sont pas pour lui. Ne le disputez pas ou ne vous moquez pas. Néanmoins, ne le suprotégez pas non plus, cela ne fera que renforcer l’idée qu’il a raison d’avoir peur.

Donnez lui confiance 

Cherchez les mots qui vont le rassurer, montrez lui la différence entre son imagination et la réalité. Par exemple, si votre enfant a peur du noir, c’est qu’il imagine un objet, une personne inconnu qui pourrait se cacher dans l’obscurité. Vous pouvez alors lui démontrer qu’il n’y a rien et que souvent, les ombres menaçantes qu’ils peuvent entrevoir, sont en fait l’un des nombreux objets ou meubles présents dans la chambre. Surtout, rappelez lui les fois où il a réussi à affronter ses peurs. Même les plus petites réussites méritent des encouragements.

Cachez vos peurs

Lorsque votre enfant vous fait part d’une de ses craintes, restez calme et ne lui montrez pas vos peurs au moment présent. Il s’agit d’installer pour l’enfant, un climat de confiance et un sentiment de sécurité. Vos réactions ont aussi une influence sur votre lui, si vous souhaitez partager une peur anodine avec votre enfant, vous pouvez par exemple comparer sa peur des chiens à la vôtre envers les chats. Finalement, expliquez-lui que cette peur a disparu car les chiens comme les chats, sont très gentils. 

Et si ça ne marche pas ?

Vous avez tout essayé et pourtant cela ne fonctionne pas ? Votre enfant a, alors, peut-être dépassé le stade de la peur et celle-ci s’est transformée en phobie.

On parle de phobie lorsque la peur est exagérée et devient déraisonnable. Celle-ci bloque également l’enfant dans son développement, entraînant frustrations et craintes, pouvant le faire souffrir. 

L’hypnose et la sophrologie comme solution

Le suivi des séances d’hypnose et de sophrologie est important. Il permet d’obtenir des résultats concrets sur les potentiels blocages de votre enfant. 

L’état d’hypnose permet justement d’être plus performant, plus créatif et de trouver des solutions là où notre conscient bloque. L’enfant, plongé, à des fins thérapeutiques, dans un état d’hypnose, a la possibilité de travailler avec la partie inconsciente de son être. C’est comme un rêve éveillé très agréable.

La sophrologie Caycédienne est une méthode dynamique, validée scientifiquement. Le but de cette méthode est d’acquérir un état d’équilibre et d’harmonie entre le corps et l’esprit.

Elle mène à la sérénité, à une meilleure connaissance et une confiance en soi. Les peurs chez votre enfant peuvent se résorber, n’hésitez pas à me solliciter pour que je puisse mettre mon expertise à votre service. 

Saviez-vous que les séances d’hypnose et de sophrologie à distance sont possibles ? 

Partagez sur les réseaux sociaux !

A propos de l'auteur
Articles associés
Mon enfant est hyperactif

Mon enfant est hyperactif, que faire ?

Il peut être difficile de faire face à l’hyperactivité d’un enfant. Il peut vous sembler inarrêtable, passant d’une activité à l’autre avec une énergie apparemment illimitée. Vous pouvez constater qu’il a du mal à vous écouter, à se concentrer, qu’il a des mauvaises notes et des problèmes de comportement...

Lire la suite
constipation enfant : quelles solutions pour mon enfant ?

Constipation enfant : Quelles solutions envisagées avec l’hypnose ?

Votre enfant a tendance à être souvent constipé, il ne va pas à la selle régulièrement et cela l’indispose dans son quotidien, un mal-être psychologique peut en être la cause. Les problèmes de propreté à l’âge enfant sont récurrents et l’apprentissage n’est pas toujours facile, voici quelques signes qui...

Lire la suite
shares
Prendre RDV en ligne