Constipation enfant : Quelles solutions envisagées avec l’hypnose ?

constipation enfant : quelles solutions pour mon enfant ?

Constipation enfant : Quelles solutions envisagées avec l’hypnose ?

Votre enfant a tendance à être souvent constipé, il ne va pas à la selle régulièrement et cela l’indispose dans son quotidien, un mal-être psychologique peut en être la cause. Les problèmes de propreté à l’âge enfant sont récurrents et l’apprentissage n’est pas toujours facile, voici quelques signes qui doivent vous alerter et comment l’hypnose peut vous apporter son aide.
Dans mon cabinet, je me retrouve souvent face à des enfants incontinents, qu’il s’agisse de pipi ou de caca, le mal-être est bien souvent niché dans une origine physiologique ou psychologique, je m’explique :

Constipation, encoprésie, comment savoir si mon enfant a réellement un problème de propreté ?

Tout d’abord, un enfant qui a du mal avec la propreté n’est pas forcément synonyme de trouble, on considère qu’un enfant a des problèmes de constipation lorsque :
  • Il fait caca moins de 3 fois par semaine, les selles sont peu abondantes, volumineuses et dures, elles peuvent avoir un aspect “crotte de lapin”
  • Son rythme d’émission se prolonge de jour en jour, il ressent le besoin d’aller aux toilettes mais ne parvient pas à faire
  •  Il n’a pas faim et se plaint de douleurs d’estomac On parle d’encoprésie, à partir de l’âge de 4 ans, quand :
  • L’enfant fait caca dans sa culotte de manière volontaire ou non dans un endroit différent des WC.
  • Il s’agit d’un comportement répétitif qui revient régulièrement (au moins une fois par mois pendant plusieurs mois)
On distingue la constipation et incontinence par débordement, et sans constipation et incontinence par débordement. Elle peut surgir de nuit comme de jour.

Comment aider mon enfant ?

Tout d’abord, la première chose à faire, ou plutôt à ne pas faire, c’est de blâmer l’enfant pour son comportement, en effet, partez du principe que l’enfant n’est pas responsable de ce qui lui arrive, la constipation ou l’encoprésie proviennent souvent d’un problème sous-jacent d’anxiété, d’agressivité et d’impulsivité qu’il est parfois difficiles de canaliser. Les actes compulsifs, l’immaturité sont présentes chez ses enfants qui ont parfois du mal à élaborer leurs pensées. Leur tendre la main dans ce contexte avec des propositions concrètes peut les aider, l’hypnose est à envisager.
L’hypnose chez les enfants est conseillée pour comprendre le fonctionnement de l’enfant en exprimant ses émotions d’une nouvelle manière, canaliser l’énergie, l’impulsivité, l’anxiété dans des espaces refuges qui permettent de solutionner sur le long terme des troubles du comportement comme l’encoprésie ou les constipations répétitives. En libérant, en relâchant ses pensées, ses émotions, le corps le ressent et permet une évacuation plus sereine des selles, on ne retient pas ce qui doit partir à l’extérieur de nous.
Pour la constipation ou l’encoprésie, voici une des méthodes que j’utilise : Avec l’hypnose infantile, j’amène l’enfant à lâcher ses émotions pour lui permettre de « lâcher son caca ». Toute la famille est impliquée dans le processus de libération de l’encoprésie car bien souvent c’est le mode de communication qu’a choisi l’enfant pour partager ses émotions.

L’enfant s’autonomise, prend confiance et dépasse des peurs en lâchant le contrôle. En moyenne l’accompagnement se fait sur 4 à 6 mois.

Je vous laisse avec le témoignage d’une maman satisfaite : « Après être sorti de l énurésie avec des solutions médicamenteuses, notre fils de 8 ans restait sans solution avec une encoprésie, (appelée retentioniste par le corps médical). Nous nous sommes tournés vers Catherine Veran à bout de souffle ne sachant plus quoi faire. Je ne connaissais rien sur l’hypnose mais je pensais qu’il fallait que mon fils entende ou parle de son problème.
D’octobre à décembre, notre fils a été suivi en hypnose et dès la première séance, nous avons vu de l’amélioration pour ensuite voir le problème d’encoprésie complètement disparaître.
Notre fils ne nous donne pas d’explication précise sur ce qui s est passé ou ce qu’il a ressenti, c est comme s’il avait eu le déclic, qu’il aurait du avoir au moment de l’apprentissage de la propreté. C est lui qui a décidé quand serait la date butoir et il y est arrivé.
Cette encoprésie est maintenant derrière nous et la vie sociale de notre enfant plus épanouie.
Je regrette que le corps médical n’encourage pas les parents à s’orienter vers l’hypnose puisque il n’y a aucune proposition d’un point de vue médical puisque la plupart du temps il n’y a pas de problème physique. Quand j ai dit à son pédiatre que nous avions consulté une hypnothérapeute il nous a dit que c était très bien. Mais que de temps perdu en années et en souffrances pour notre enfant et pour nous ses parents. « 
Vous souhaitez en savoir plus sur l’hypnose enfant ? Découvrez également notre article sur l’énurésie.

Partagez sur les réseaux sociaux !

A propos de l'auteur
Articles associés
Mon enfant est hyperactif

Mon enfant est hyperactif, que faire ?

Il peut être difficile de faire face à l’hyperactivité d’un enfant. Il peut vous sembler inarrêtable, passant d’une activité à l’autre avec une énergie apparemment illimitée. Vous pouvez constater qu’il a du mal à vous écouter, à se concentrer, qu’il a des mauvaises notes et des problèmes de comportement...

Lire la suite
shares
Prendre RDV en ligne